L’après 24 mai : Enfin le divorce entre pays réel et pays légal ?

Manif pour Tous du 26 Mai 2013« Ita missa est » scandent prétentieusement nos adversaires depuis que la loi Taubira est votée, promulguée et inscrite dans les textes sacrés de notre bonne vieille république, cinquième du nom, catin décatie et fétide qui n’en finit plus de saper le bel édifice français. Les flonflons médiatiques et sponsorisés du premier mariage homo de France ont maintenant fini de sonner dans la nuit montpelliéraine. En fait de flonflons, si cette loi reste en l’état, elle sonnera le glas des fondements traditionnels de notre société. Dont acte.

Mais si la Famille en France a perdu une bataille, elle n’a pas perdu la guerre. Les troupes sont nombreuses et fraîches !

Car « le désespoir en politique est une sottise absolue », oserons-nous répondre à ces idolâtres de l’union des invertis de tous poils (en attendant le mariage à trois comme au Brésil et autres joyeusetés de ce genre). Fort heureusement, ce qu’une minorité, un groupuscule, une secte, aura réussi à obtenir contre la majorité des français ne devrait logiquement guère perdurer quand la Droite (la forte, populaire, sociale, moderne et humaniste, celle des gaullistes en mouvements ou celle qui a des idées… si, si, ça existe…), bref, quand le gang de Copé aura repris les clefs du 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, on verra s’qu’on verra. Renvoyés dans les fin fonds du Marais, les pedzouilles et prière de s’empapaouter ailleurs !

Non ? Vous n’y croyez pas ? Ah, vous non plus…

Source et suite de l’article via le CRAF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.