Idées politiques

Nos idées politiques s’articulent autour de plusieurs axes principaux qui, loin de bâtir un « programme politique » à l’insipide  manière des partis politiques actuels, fournissent quelques clés de compréhension de toute la pensée royaliste aujourd’hui.

Ces axes ne sont pas nés tous seuls, mais bien de la dynamique d’Action Française, que résumait bien l’Article initial de la revue éponyme :

Ainsi, la pensée d’Action Française s’articule t’elle autour de trois principes essentiels, développés à leur tour de manière empirique :

– Le Principe Monarchique : Indispensable pilier de toute la pensée royaliste, il devient une évidence dès lors que l’on daigne  s’intéresser à la politique de notre pays. Pourrie par l’arrivisme et la division, intrinsèques au régime des partis,  la politique française souffre aujourd’hui d’un court-termisme effarant, les gouvernements successifs ne passant leur temps qu’à défaire les réformes mises en place par leurs prédécesseurs.

Le Principe Monarchique oppose l’hérédité à la division, la stabilité politique à la volatilité gouvernementale, la filiation à l’égotisme républicain. A ces campagnes présidentielles où le ridicule s’alterne au pitoyable, les royalistes opposent la constance du système royal qui, par le biais des autres piliers fondamentaux, s’attèlera au redressement global de notre Patrie.

 

– Le Principe de Subsidiarité : Le Principe de Subsidiarité repose sur la juste responsabilisation des protagonistes politiques français,  décentralisant logiquement et naturellement le pouvoir royal pour protéger l’indépendance et les libertés des différentes « strates » de notre Patrie. Ainsi, de la décentralisation politique à la décentralisation économique (corporatisme), les français deviennent réellement acteurs de la  politique française, et non spectateurs de la déliquescence de leur Patrie.

De l’application de ce principe découle cet axiome politique aristotélicien : « La Démocratie dans la Commune, le Conseil dans la Province,  La Monarchie dans l’Etat ».

 

– Le Nationalisme Intégral : Element fondamental de la pensée d’Action Française, le nationalisme intégral se fonde sur un amour immodéré de la Patrie, de ces Provinces qui la compose, de ces particularités locales qui l’embellissent, des valeurs même  qui ont fait la grandeur de la France.

L’intégralité ne vient pas de son aggressivité mais, comme le dit le Marquis de Roux, de son implication « intégrale » dans toutes les strates de la vie politique et sociale française.

De ces trois principes découlent d’inéluctables conséquences :
– La protection de notre Nation et de ses valeurs :
– La protection des libertés populaires :
– La protection des savoir-faire de nos corporations, moteur essentiel à la dynamique économique de notre pays
– La protection des particularités locales
– Bien d’autres conséquences que nous vous invitons à découvrir en nous lisant nos publications

Vous pouvez lire par exemple l’étude sur le Principe de Subsidiarité faite par notre association ci dessous, ou la télécharger : Du Principe de subsidiarité.

 

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre information