A Belle-Île-en-Mer : un arrêté préfectoral pour interdire la venue des résidents secondaires

Aucun cas de Coronavirus déclaré à ce jour sur la plus grande des îles morbihanaises, mais l’inquiétude s’est installée parmi les 5 500 résidents à l’année. L’arrivée de propriétaires de résidences secondaires, a dû être stoppée par arrêté préfectoral.


Le maire de Palais avait appellé chacun à la retenue et au civisme. 

« Il y a clairement un risque de saturation de notre hôpital local, qui n’a pas de salle de réanimation, et donc d’engorgement des évacuations sanitaires vers le continent » alertait  Thibault Grollemund, nouveau maire de Palais et président du conseil de surveillance de l’hôpital de Belle-Ile. 

Ce mercredi 18 mars dans la matinée, un arrêté du Préfet du Morbihan a pris effet pour interdire l’accès de l’île aux résidents extérieurs et aux personnes qui avaient loués des logements dans l’urgence.Les îles de Groix, Houat et Hoedic sont également concernées. 

View image on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.