Quand Facebook censure les calvaires de Crac’h

Facebook n’aurait pas l’âme celte ! En tout cas, le réseau social ne goûte pas les calvaires bretons. Onze photos de croix ont été supprimées du site Facebook de la mairie de Crac’h dans le Morbihan. Avec pour seule explication, « Ne répond pas à la déontologie de Facebook ».   Publié le 25/05/2021 à 18h14 • Mis à jour le 25/05/2021 à 20h52

C'est cette photo du calvaire Saint-Aubin qui a fortement agacé les algorithmes de Facebook et provoqué la suppression de toutes les photos de calvaires sur la page de la mairie de Crac'h.
C’est cette photo du calvaire Saint-Aubin qui a fortement agacé les algorithmes de Facebook et provoqué la suppression de toutes les photos de calvaires sur la page de la mairie de Crac’h. • © DR

MorbihanVannesLorient

On se demande ce que Facebook a pu voir de diabolique dans le calvaire Saint-Aubin. Ce qui est certain, c’est que les algorithmes du réseau social n’ont pas apprécié cette sculpture sirtuée dans la campagne morbihanaise. Sitôt partagée, la photo a été supprimée avec comme simple avertissement : « Ne répond pas à la déontologie de Facebook ».

La suite ici : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/quand-facebook-censure-les-calvaires-de-crac-h-2105473.html?fbclid=IwAR2rLsaLINNKR_DbA7MTKlTVvxl3i6LD1HpWd5otvcxZP6EpdhMAyy_m5Bc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre information