Ephéméride bretonne et royaliste du 22 février

  • 1462 : Alain IX de Bretagne écrit son Testament au Château de la Chèze

Alain IX de Rohan, fils de Alain VIII de Rohan, vicomte de Rohan de 1429 à sa mort en 1462, comte de Porhoët, vicomte de Léon, baron du Pont-Château, seigneur de Noyon-sur-Andelle, seigneur du Pont-Saint-Pierre, seigneur de Radepont et seigneur de La Garnache. Il implante l’industrie sidérurgique non loin du château de Pontivy. Les forges des Salles en sont aujourd’hui le témoignage. À Josselin, Alain IX fait construire un logis. Ce bâtiment, long de 70 mètres, va être doté d’une splendide façade, témoignage exceptionnel du gothique flamboyant et de la Renaissance bretonne. (Source)

  • 1758:  Naissance de Louis Jean Baptiste Le Clerc
  • 1857 : Naissance d’Olave Baden Powell, fondatrice des Guides
  • 1951 : l’île d’Houat est dévastée par une terrible tempête

Le 22 février 1951, une tempête dévaste l’île d’Houat située dans le prolongement de la presqu’île de Quiberon. Les 331 habitants se mobilisent pour reconstruire digues et bateaux… (Source)

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x6e5q9_tempete-a-l-ile-de-houat-1951_news[/dailymotion] 

Saint breton du jour :Saint Tréfidoc, éponynme de Saint Evarzec

Saint-Evarzec vient de « Tefridoc », un saint breton du VIème siècle.

Saint-Evarzec est un démembrement de la paroisse primitive de Pleuven. La paroisse de Saint-Evarzec (Sendefaduc) est mentionnée en 1182, dans un inventaire des biens des Templiers en Bretagne. Ceux-ci auraient possédé la terre du Mur qui appartient dès le XIVème siècle à la famille du même nom. La seigneurie du Mur, puis celle de Moustoir (du breton mouster « monastère, prieuré »), dominent l’histoire de Saint-Evarzec jusqu’à l’époque de la Révolution. La paroisse de Saint-Evarzec dépendait autrefois de l’ancien évêché de Cornouaille.

On rencontre les appellations suivantes : Sendefaduc (en 1182), Sent Defridoc (en 1192-1202), Sancteverdec (fin XVème siècle), Sainctevarzec (en 1535), Saint Evarsec (1553), Saint Evarzec (en 1629). (Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.