Ephéméride bretonne et royaliste du 3 Mars

  • 1223 : Bataille de Béré entre Pierre de Mauclerc, duc de Bretagne, et ses vassaux révoltés, soutenus par Amaury de Craon, Sénéchal d’Anjou. Plus de détails à lire ici.
  • 1488 : Défaite de Vannes face au Maréchal de Rieux, dans le cadre de la bataille de Saint Aubin du Cormier.

Pendant l’année 1487, Le maréchal de Rieux fait volte-face et propose au roi Charles VIII d’obtenir le départ d’Orléans et des seigneurs français s’il laissait la Bretagne en paix. Rieux réorganise l’armée et contre-ataque le 25 février 1488. Il assiège Vannes qui se rend le 3 mars 1488. Les armées du roi de France ne conservent que la Guerche, Clisson, Vitré, Dol et Saint Aubin du Cormier (entre Vitré et Fougères).Le vicomte Rohan a échoué  dans son attaque de Guingamp. Ses places investies par le maréchal Rieux, il doit se soumettre au duc et passer en France où il retrouve le baron d’Avaugour.

  • 1797 : Décès d’Yves Joseph de Kerguelen

Saint breton du jour : Saint Guénolé

Il serait né, soit à Ploufragan, soit à Plouguin où est encore montré le lieu supposé de sa naissance (une motte féodale).

Vers 470, il est confié encore enfant à saint Budoc pour être formé dans l’ermitage de celui-ci, situé sur l’île Lavret, dans l’archipel de Bréhat.

Vers 485, il manifeste le désir de se rendre en Irlande pour vénérer les restes de saint Patrick qui vient de mourir, mais l’apôtre lui apparaît en songe pour lui indiquer qu’il est préférable de rester en Armorique pour y fonder une abbaye. Avec onze autres disciples de saint Budoc, il s’établit dans une autre île appelée Tibidy qu’on a tenté d’interpréter comme l’île de la maison de prières, à l’Hôpital-Camfrout, dans la rivière du Faou.

Au bout de trois ans, en 490, Guénolé, nouveau Moïse, ouvre miraculeusement un passage dans la mer pour aller fonder une nouvelle abbaye sur la rive opposée de l’estuaire à Landévennec, en ayant fait le centre religieux de la Bretagne de l’ouest, il y meurt en 532. La veille de sa mort, il aurait choisi son successeur, célébré une messe et reçu l’absolution.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.