26 Octobre : Fête de Saint Alor de Quimper

Fontaine de Saint Alor de Quimper

Alor de Quimper ou saint Alor ou saint Alourest le deuxième ou peut être troisième successeur de saint Corentin sur le siège épiscopal de Quimper, selon une liste ancienne d’évêques du Haut-Moyen Âge pour l’évêché de Cornouaille. Il est décédé en 462.

« Nous ne savons rien de la vie de ce saint dont le culte est si répandu dans le diocèse de Quimper et très populaire comme protecteur des chevaux. Sa vie étant oubliée, au Moyen Âge, il fut remplacé par saint Éloi[1] ». Ceci explique que saint Éloi soit si honoré dans le Finistère : il est le patron des églises paroissiales de Mespaul, Garlan, Roscanvel et Saint-Éloy dans le Finistère et des chapelles lui sont dédiées à Plouarzel, Ploudaniel, Ploudalmézeau, Plouigneau, Rosporden et Saint-Évarzec. Sous le nom de saint Alor, il est honoré à Tréguennec et les églises paroissiales de Tréméoc[2] et Plobannalec-Lesconil sont dédiées à saint Alour. Une chapelle Saint-Alor existe aussi à Plésidy dans le diocèse de Saint-Brieuc. Une fontaine Saint-Alor existe aussi à Ergué-Armel.

On le trouve à la dédicace de l’église paroissiale d’Ergué-Armel (breton : An Erge Vihan) très proche de Quimper.

C’est peut-être une autre forme de saint Alar, souvent assimilé à saint Éloi et dont le nom a été donné à une gorge boisée à quelques kilomètres au nord de Quimper, la gorge du Stangala.

Il est célébré le 26 octobre (calendrier des saints bretons) par les Églises chrétiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.