[Courrier des lecteurs] Suite à la conférence de Frigide Barjot…

Non au mariage homo !Nous avons assisté hier soir à la conférence de Frigide Barjot, porte-parole de la Manifestation pour tous de samedi prochain. Nous avons alors réalisé l’ampleur du cataclysme (que nous avions sous-estimé) que recouvrait ce projet de loi  » le mariage et l’adoption pour tous  » et nous avons décidé d’en faire un débrief rapide pour tous ceux qui n’ont pas pu être présents. Rassurez-vous, c’est le dernier mail !
– Frigide Barjot nous a expliqué que le but de cette loi dépassait largement la thématique de l’adoption ou pas par les homos, le but est d’instaurer la théorie du genre à tous les niveaux de la société et de balancer tout le reste à la poubelle (la civilisation chrétienne, Freud…). Cette théorie n’est apparue en France que depuis 5 ans et on en est déjà là…
Toute référence à l’homme, la femme, le père et la mère va disparaître du code civil, ce sont plus de 400 articles de loi qui vont être modifiés. Concrètement, les mentions M et F vont disparaître de nos cartes d’identité, ce qui nous caractérisera sera notre orientation sexuelle.
Sur les actes de naissance, nous pourrons lire  » Constantine, née de Vincent et Albert « . Jusqu’à aujourd’hui, la société était hétéronormée, elle va devenir homonormée. Ce projet de loi va bien plus loin que celles déjà adoptées ailleurs, en Belgique par exemple.
La loi va annihiler l’homme et la femme et ainsi déconnecter l’enfant de son origine…
– et c’est le 2ème point très grave. Pour avoir un bébé, l’acte sexuel lui-même, le fait que  » le monsieur rentre dans la dame « (dixit Frigide) va être nié. Pour faire un bébé, il faudra une ovulante, un utérus (différent de celui de l’ovulante) et une banque de sperme. Cette loi touche au fondement de l’humanité, on va faire un hold-up sur la filiation, l’origine de l’enfant. Qui peut se construire sans savoir d’où il vient ? Concrètement va s’instaurer une parentalité sociale, l’enfant aura autant de parents que la ou les personnes qui l’élèvent auront de partenaires.
Pour elle, les arguments à reprendre dans les médias sont ceux qui touchent à la filiation. Si nous sommes suffisamment nombreux à exprimer notre opposition, peut-être arriverons-nous à obtenir un référendum avec la campagne référendaire qui l’accompagne et, enfin, nous pourrons expliquer les enjeux de cette loi.
Cette loi touche l’identité de chacun de nous.

A samedi, 15h, place de la mairie pour les rennais

PS : elle lance un appel aux avocats, les premiers concernés par les changements dans le code civil, et aux A P E L avec qui elle n’a pas de contacts…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.