Les fondations d’éoliennes redonnent espoir à STX Saint-Nazaire

Jacket (fondation) de l'éolienne du Carnet - STX St Nazaire. photomatth.over-blog.com

Aux Chantiers de l’Atlantique, l’on commençait à perdre espoir devant le carnet de commandes désespérément vide, mais sans transiger sur la nécessité d’un projet industriel  préalable à toute poursuite du site – nationalisée ou non.

Et pendant ce temps, dans l’ombre, la direction de STX a travaillé à ressortir des cartons le projet de filière pour fondations (jacket) d’éoliennes en mer (offshore). Une de ses fondations supporte une éolienne Alstom sur le site du Carnet, devant Bouée en Loire-Atlantique. Mais Alstom a lui exclu de travailler pour l’heure avec STX, qui a développé ce savoir-faire. En revanche, Areva a accepté de démarrer une filière industrielle « française, avec des emplois français » avec le site Breton. Leur premier chantier commun sera un champ d’éoliennes maritimes en Europe du Nord. Frédaric Grizaud, directeur général de STX Solutions, précise que « la fabrication des piliers d’un champ d’éolien marin représenterait  l’équivalent en heures de travail d’une commande de paquebot ».

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.