Taubira, une “affaire d’Etat” ?

TaubiraFaute de pouvoir poursuivre Nicolas Sarkozy, on cherche à atteindre le plus en vue de ses conseillers, Patrick Buisson. Celui-ci était chargé de l’analyse des sondages commandés par l’Élysée. Une association militante engagée à gauche, Anticor, a déposé deux plaintes contre lui, notamment pour détournement de fonds publics. Or, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, appartient au comité de parrainage de cette association. Patrick Buisson a donc saisi la justice d’une plainte en prise illégale d’intérêts. Son avocat, Me Gilles William Goldnadel, explique àValeurs actuelles les derniers développements de ce dossier.

Quels sont les motifs de votre plainte ? C’est une affaire d’une exceptionnelle gravité. On doit même dire qu’il s’agit d’une affaire d’État, puisqu’elle concerne un ministre et pas n’importe lequel, la garde des Sceaux. Je n’ai pas connaissance dans l’histoire de la justice d’un garde des Sceaux qui serait allé aussi loin dans la partialité à l’égard des deux parties dans un conflit pénal. L’actuelle ministre de la Justice est en effet membre du comité de parrainage de l’association Anticor, laquelle a déposé deux plaintes contre Patrick Buisson, l’une avant l’élection présidentielle, et l’autre après, Mme Taubira étant garde des Sceaux.

La première plainte a donné lieu à l’époque à un classement sans suite du parquet, parce que l’action de cette association touchait à l’immunité du président de la République. Le juge d’instruction, qui n’était pas de cet avis, saisit la chambre d’instruction, laquelle rendit un arrêt conforme aux vues du parquet. À la suite de quoi la Cour de cassation a été saisie à son tour ; elle devait rendre son arrêt ce 19 décembre. Sans attendre cette décision, Anticor a déposé une seconde plainte. Or, de manière très surprenante, le parquet et le parquet général ont adopté, depuis l’arrivée de Mme Taubira aux affaires, une position radicalement inverse à celle qu’ils avaient prise auparavant.

Lire la suite de l’article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.