21 février : Santez Gwenn

statue de sainte Gwenn et de ses 3 enfants dans une chapelle de Briec
statue de sainte Gwenn et de ses 3 enfants dans une chapelle de Briec

Protectrice des enfants et des jeunes mamans qui l’implorent pour avoir du lait.
Patronne de la paroisse Plouguin (le nom viendrait de Ploueguen dès 1173, Ploe Ken vers 1330, puis Ploe Gwen en 1503 :  le Plou de sainte Gwenn)

Sainte Gwenn est surnommée en breton Teir Bronn (aux trois seins) parce qu’elle a enfanté trois saints, les jumeaux Guethenoc et Jacut, puis saint Guénolé. Elle est l’épouse de saint Fragan, ils vivaient au Ve siècle.               

Les époux et leurs deux premiers fils sont nés au Pays de Galles, leur pays d’origine. Le troisième fils serait né peu de temps après le débarquement de la famille en Bretagne armoricaine, à l’embouchure de la rivière Brahec, au fond de la baie de Saint-Brieuc.

Gwenn (Blanche), femme de saint Fragan est la mère d’une sainte famille nombreuse : elle a également une fille : Sainte Clervie. La dévotion populaire a plaisamment interprété la l’exceptionnelle fécondité naturelle et spirituelle de sainte Gwenn en affirmant que Dieu lui avait fait don d’une troisième mamelle. Il s’en suit une iconographie un peu naïve et on appelle depuis la sainte « Santez Gwenn he teir vammen« .

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.