Nouvelle hausse des prélèvements obligatoires en 2014

Alors que le Haut Conseil des finances publiques s’apprête à livrer son verdict  sur l’acuité des prévisions économiques du gouvernement, un nouvel alourdissement des prélèvements obligatoires se profile pour 2014.

Même si le gouvernement se défend de préparer une nouvelle hausse de la fiscalité directe en 2014, les prélèvements obligatoires augmenteront de 6 milliards d’euros l’année prochaine, vient d’admettre Bercy.

Après 11 mois de gouvernement Ayrault, leur poids atteindra 46,5% du PIB en 2014 contre 46,3% en 2013. Un nouveau record.

Interrogé sur le dérapage de ces prélèvements chiffré à  + 0,2%  par Les Echos, Pierre Moscovici s’est livré à un de ces jeux de contorsionniste dont il a le secret. Sans connaître la source des ces chiffres, il a finit par en admettre l’augure !

« Contrairement à ce que faisait la droite », les nouveaux prélèvements seront « ciblés vers les grandes entreprises et les plus aisés », s’est -il notamment justifié.

Alors que le gouvernement a décidé d’alléger les charges des entreprises de 20 milliards en 2015, la hausse des prélèvements pesant sur elles produira un effet inverse à celui de la mesure précédente.

S’il promet un choc de moralisation, le gouvernement devrait démarrer par un choc de cohérence !

Cette hausse renforcera aussi la compétitivité des entreprises allemandes par rapport aux sociétés françaises. Les prélèvements obligatoires acquittés par les chefs d’entreprise de l’hexagone représentent déjà environ 7% du PIB, soit 140 milliards, de plus que ceux supportées par les entreprises allemandes.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.