Résistance contre-révolutionnaire

Doue ha mem broIl flotte dans l’air une petite musique contre-révolutionnaire… Je l’entendais doucement se susurrer l’an dernier, elle passait d’une oreille à l’autre, et aujourd’hui, c’est beaucoup plus distinctement qu’elle circule, dans les rues parisiennes, dans les rues de province, dans les écoles, dans les maisons. Une vraie résistance se lève. Ce soulèvement spontané de toute une population n’est pas dictée par les lois de la République, mais par les lois du bon sens. On pourrait même dire par la Loi Divine, la fameuse, celle qu’Antigone décide de suivre dans la pièce de Sophocle afin d’épargner à son frère les injustices humaines.

Il semble que la loi du Mariage pour Tous avancée par François Hollande, Christiane Taubira et toute sa clique n’ait servi qu’à allumer la mèche. Ce peuple de France aux racines chrétiennes catholiques, ce peuple de France se rend compte à quel point il n’est pas écouté, à quel point il est laissé de côté. Il se trompe sans doute encore, accusant « le gouvernement Hollande » pour ne pas désigner le vrai coupable.

Le vrai coupable, bien sûr, ce n’est pas ce gouvernement de gauche élu un peu à l’arrache grâce à des bouts de papier par le peuple de France. Le vrai coupable, bien entendu, c’est la République française, qui pose chaque acte de résistance valable sur son territoire comme une aberration intellectuelle : cette résistance-là n’est pas admise parce qu’elle n’est pas considérée comme normale et encore heureux ! Si un acte de résistance est accepté par un gouvernement, c’est que ce n’est pas un acte de résistance ! On leur fait tellement peur, avec nos manifestations, qu’ils accélèrent la lecture des textes et votent la loi en catimini.

Suite de l’article sur le site de Prospectives Royalistes de l’Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.