De la déconnection entre les politiques et le monde industriel

De la déconnection entre les politiques et le monde industrielLe système républicain français pose le postulat principal que les dirigeants politiques et leurs conseillers connaissent et maîtrisent l’ensemble des domaines fondamentaux de notre pays, à commencer par le domaine industriel, contrairement à l’ancien système politique monarchique qui posait comme postulat une relative indépendance corporatiste, le corps d’Etat étant bien plus à même de gérer les difficultés propres au métier que des bureaucrates parisiens.
 

Ainsi l’Etat était il remit à sa juste place : l’axiome économique était certes posé par l’Etat afin d’unifier la politique nationale vers le Bien Commun, la régulation monétaire était assurée hors des intérêts particuliers, mais les contraintes industrielles et économiques pouvaient se décliner en de multiples formes, chaque métier ayant ses propres difficultés à surmonter.

Or aujourd’hui, bien peu d’industriels et dirigeants d’entreprises arrivent à voir une quelconque adéquation entre les déclarations inepties des politiciens (et dirigeants des grandes entreprises du CAC40) avec les réelles attentes des acteurs économiques, et particulièrement du véritable tissu industriel français, les TPE et les PME (52% de l’emploi français).

Face à ce dramatique constat, le dirigeant d’une petite PME bretonne a décidé d’inviter quelques dirigeants de grandes entreprises et certains politiciens à venir faire « un stage » au sein de son entreprise, afin de « venir voir ce qu’est vraiment le quotidien d’un entrepreneur ». Initiative fort louable, mais malheureusement refusée par les politiciens…mais acceptée par le Directeur Général du Crédit Agricole, ce qui est à noter et tout à son honneur.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.