Marianne : et l’hypocrisie s’arrêta…

Nouveau timbre Marianne 2013

Les récurrentes manifestations contre le pouvoir présidentiel, aujourd’hui incarné par l’inénarrable Hollande, connait depuis quelques jours d’imprévisibles remous, un évènement ayant poussé les manifestants à poser une réflexion de fond sur l’ampleur de leur mécontentement. La récente présentation du nouveau timbre de la république a en effet retenti comme une bombe : inspirée par la meneuse des Femen, la nouvelle mouture de l’égérie républicaine  porte évidemment une nouvelle fois la division au sein du peuple français qui, décidément, n’en avait pas besoin.

Ce choix qui se pose aujourd’hui à l’opposition au pouvoir socialiste reste éminemment politique : il n’est plus question de socialisme, libéralisme ou même de la personne de Hollande, mais bien de l’avenir du système républicain.
Loin d’avoir été « travestie », Marianne a revêtu aujourd’hui son véritable visage, faisant tomber son masque patriotique pour arborer celui de l’idéologie  du Genre : dessinée par deux fervents « défenseurs » de l’adoption pour les couples invertis, inspirée d’une extrémiste féministe, au service du pouvoir aujourd’hui en place.

L’incroyable mépris de l’actuel gouvernement pour la voix de l’opposition pousse inéluctablement celle-ci à poser cette question, certes douloureuse, mais indispensable du cadre de lutte : au sein d’un système corrompu, ou en dehors du système. Certains croiront encore aux lubies électoralistes ou aux sirènes frontistes : elles s’incrivent inéluctablement au sein du système, et restent donc vouées à l’échec.

Source et suite de l’article sur le site de Prospectives Royalistes de l’Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.