Tro Breiz. 1.300 pèlerins ont pris le départ à Saint-Malo

Marcher l’été est devenu une des activités préférées des Français. Et, en Bretagne, le Tro Breiz, qui fêtera l’an prochain le 20e anniversaire de sa renaissance, sous l’impulsion de Philippe Abjean, est une façon originale de cheminer de calvaires en chapelles. Départ ce matin de Saint-Malo, après une messe au cours de laquelle a été lu un message du pape François, spécialement pour le Tro Breiz.

C’est sous le soleil qu’a débuté le Tro Breiz 2013, celui qui précède les vingt ans de la renaissance de ce pèlerinage partagé par des personnes très attachées à la religion et des laïcs en quête d’une certaine spiritualité.

L’édition 2013 de ce pèlerinage familial relie Saint-Malo (35) à Dinan (22), du 29 juillet au 3 août. Les étapes sont les suivantes :
ce lundi 29 juillet, Saint-MaloCancale, 23 km ;
30 juillet, Cancale – La Fresnais, 20 km ;
La Fresnais – Dol-de-Bretagne, 15 km ;
1er août, Dol-de-Bretagne – Combourg, 24 km ;
2 août, Combourg – Saint Pierre-de Plesguen, 19 km ;
3 août, Saint-Pierre-de-Plesguen – Dinan, 21 km, soit un total de 122 km.

Patrimoine et spiritualité
Le Tro Breiz, qui allie patrimoine, culture et spiritualité, propose librement, à tous ceux qui le souhaitent, de faire, le temps d’une semaine, l’expérience de l’inattendu. C’est dur, éprouvant, tonique… mais surtout, c’est beau, résument, en substance, les participants qui redécouvrent la nature au rythme de la marche mais aussi la beauté du patrimoine fait d’églises et de chapelles carillonnantes au passage des pèlerins, de calvaires et d’abbayes. Tous soulignent aussi le sens de la fraternité entre marcheurs de générations différentes et de tous horizons… « Certains ont peu de pratique religieuse, d’autres même se disent agnostiques mais ils aiment l’esprit du Tro Breiz, empreint de tolérance et d’ouverture », indique Philippe Abjean.

Source et suite de l’article

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.