De la promotion régionale et de son impact économique

On ne le dira jamais assez : l’économie ne se fait pas seulement à grands coups de théorie et de calcul, mais également d’une part d’éthique, malheureusement éloignée des préoccupations de nos actuels dogmes économiques. Cette éthique n’est en rien religieuse, mais profondément logique : pour les biens élémentaires de consommation, l’intérêt du consommateur ira inéluctablement vers les produits régionaux ou nationaux, bien avant de prendre des produits étrangers. Directement touché par l’impact des délocalisations sur les industries régionales, soucieux de l’image marketing et du savoir-faire régional, le consommateur aura un oeil attaché à la mise en valeur de la production local, que ce soit par des logos ou des campagnes publicitaires.

Ainsi, l’on ne peut que se féliciter de la bonne santé des labels régionaux, et notamment de « Produit en Bretagne« . 20 ans d’expérience, 312 associations et entreprises, 44% des membres dans l’agroalimentaire, 30 000 emplois crées : le bilan, fort honorable, s’étoffe de jour en jour de nouvelles réussites.

La promotion régionale du savoir-faire est ainsi un catalyseur marketing, tout autant qu’une vitrine pour l’ensemble du territoire. Comme le dit Alain le Nouy, président de la société éponyme : »Grâce au label Produit en Bretagne, nous avons pu valoriser ce que nous faisons déjà, à savoir privilégier la proximité dans la hiérarchie de nos achats et fabriquer localement. Les Bretons sont perçus comme fiables et sérieux« 

Limitées par le carcan ultralibéral posé par l’Union Européenne, ces initiatives ne demandent qu’un véritable sursaut nationaliste pour se développer et ainsi, protéger davantage l’ensemble de l’édifice économique français.

On pourra poursuivre ce sujet en lisant l’étude sur les délocalisations de l’Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire.

Produit en breton

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.