Comiques et poisons

Bilan de Manuel VallsS’ils n’étaient des hommes et des femmes chargés de la conduite des affaires de notre pays, qu’il y aurait matière à rire et se moquer des disputes entre les « amis » Duflot, Montebourg, Valls et autres personnages de comédie qui hantent nos palais nationaux !

Ce matin, nous avons eu droit au compte rendu de la scène Duflot-Valls, la première outrée des propos du second sur l’épineux problème des Roms, qui pourtant ne feront pas grand mal à ces nomades, vu la piètre efficacité qu’il a démontrée jusqu’ici. Valls expert en politique du « coup de menton » pour soigner l’image et préparer l’avenir ! Madame Duflot elle-même n’est sûrement pas exempte d’arrière-pensées ; que sa noble indignation ne nous leurre pas : en réalité, la gente dame lance une attaque en fourchette : en prenant à témoin le président de la République, elle le met au défi de prendre position ; s’il soutient son ministre de l’intérieur, il prend sa part de l’anathème proféré contre lui ; s’il approuve Duflot, c’est une victoire importante pour les Verts… Et un aveu de faiblesse de la part du grand chef.

Ah, qu’il est difficile d’être président d’une bande aussi turbulente !

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.