L’Aventure et l’Espérance, d’Hélie Denoix de Saint Marc

l-aventure-et-l-esperance

Le Commandant Hélie Denoix de Saint Marc rendit son âme à Dieu le 26 Août 2013, après 91 ans d’une vie unique, parsemée d’embûches et de difficultés, de joies et de découvertes humaines. Son livre l’Aventure et l’Espérance, écrit à l’aube de ses 88 ans, trouve aujourd’hui toute sa place, délivrant  un message cruellement d’actualité.

« L’aventure, parce que je n’ai pas passé ma vie en retrait »

L’Aventure, bien peu d’hommes peuvent prétendre l’avoir autant étrennée qu’Hélie de Saint Marc : résistant dès qu’il eut l’âge, déporté à 20 ans, officier légionnaire commandant de l’immense zone de Talung au Viêtnam et enfin, l’épreuve algérienne.  De cette aventure de la vie, Hélie de Saint Marc en gardera d’immenses leçons humaines, de sages maximes dont les jeunes générations françaises devraient s’inspirer : « La comédie humaine me hérisse. C’est l’épreuve qui révèle le salaud et l’honnête homme. Tel est devenu l’un des principes qui ont guidé ma vie ».

« L’Espérance est une grâce, la seule peut être qui compte à 88 ans. C’est celle que je veux confier aux lecteurs avant de quitter le doux royaume de la Terre ».

En traversant toutes ces épreuves, malgré les difficultés et les embûches, Hélie de Saint Marc n’a jamais abandonné l’espérance, cette vertu qui seule peut permettre à un homme de dépasser l’insurmontable. De la prison de Tulle à celle de Buchenwald, c’est cette haute forme de courage, cette persévérance dans les épreuves qui ont permis à Hélie de Saint Marc de tenir, de maintenir cette intégrité humaine qui a fait sa force.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.