Gemens spero : l’espoir dans la souffrance

Vexatio aperit intellectum : vive le Roi !

Tirée de l’ouvrage de Maurice Barrès les traits éternels de la France, la devise Gemens spero (« Gémissant, j’espère ») pourrait aisément résumer l’esprit chevaleresque des patriotes de la Grande Guerre. Ces pères de famille, souffrant pour leur Patrie jusque dans leur chair, gardaient cet espoir que leur sacrifice serait salvateur, que leurs enfants n’auraient pas à connaître de telles épreuves et que leur mort sauverait la France du péril teuton.

L’Histoire en aura décidé autrement, leurs enfants ayant dû, à leur tour, affronter de terribles épreuves quelques années plus tard. Mais c’est cette abnégation dans l’effort, cet oubli de soi pour défendre la Patrie et ses valeurs, cette haute estime de la France qu’il fallait honorer en ce mois de Novembre, et non un pacifisme crétin à la Jaurès ou un anti-racisme ridicule et malvenu. Hollande, en se vautrant une nouvelle fois dans la fange de l’arrivisme politique, n’a fait que démontrer son réel mépris de tout patriotisme…

Gemens Spero.  En ces temps de crise systémique et de tyrannie intellectuelle, les français doivent affronter des épreuves bien différentes de leurs illustres ancêtres. L’ennemi n’est plus palpable, concret et visible : il se fait insidieux, rampant jusqu’au sein des programmes éducatifs pour corrompre les jeunes esprits. La République et l’idéologie du Genre, nihilismes socio-politiques, travaillent aujourd’hui à détruire la Patrie et ses Provinces, la France et ses « républiques locales », comme disait Maurras.

Ainsi, le même adage pourrait être repris avec force par les courageux qui osent aujourd’hui se lever contre cette nouvelle tyrannie : gémissant sous les coups de butoirs d’une république apatride et d’une idéologie mortifère, ils espèrent en des jours meilleurs pour la Patrie, pour ses valeurs, pour leur foyer, pour les générations futures. Qu’importent les brimades et les invectives, qu’importent les coups bas et les calomnies : notre force réside dans notre espérance en l’avenir, en cette inébranlable confiance dans le futur avènement royal, cette impérative Restauration Nationale qui sauvera notre Patrie.

« Fils des martyrs, fils de trente générations pareilles, tu vivras demain dans la France de la victoire. »

 Maurice Barrès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.