Gouvernement Valls : d’étonnement en surprise

Gouvernement VallsLes nouvelles quotidiennes de la classe politique ne laissent pas de nous étonner. Remarquons bien que cette classe politique subit elle-même des étonnements, voire des surprises ; un exemple : le lendemain du second tour des municipales,  la garde des Sceaux fit ses cartons, les entassant dans une voiture, recasant ses collaborateurs, bref abandonnant le navire sacrément amoché par les deux torpilles des 23 et 30 mars. Mais point ! Le président-toujours-là et le premier ministre-tout-nouveau-tout-beau décident de la maintenir à son poste. Le départ des ministres écolos ne doit pas gîter vers le centre gauche (surtout avec un premier ministre qu’on présente comme « à droite de la gauche »), alors il faut conserver les plus radicaux, en l’occurrence la plus radicale. Elle-même n’en revient pas… Surprenant, non ?

Un autre exemple : au lendemain du premier tour, Pierre Moscovici, dont la liste s’est trouvée en ballotage favorable, se frottait les mains de conserver son siège municipal dans cette charmante bourgade du Doubs, Valentigney, trop petite pour intéresser les journalistes ; cela tombe bien puisqu’une majorité de ses habitants ont retourné la situation en faisant basculer la municipalité à droite, au second tour. Les commentateurs ont alors « oublié » de parler de cette si petite ville… Surprise de Moscovici, et deux jours plus tard étonnement de ne pas rester à Bercy… Il y a une justice, quand même ! Même à gauche. Rassurez-vous, bonnes gens, l’ex-ministre des finances a déjà sa place dorée à Bruxelles, comme commissaire européen. Si le poste vous intéresse, arrangez-vous pour perdre une élection, vous serez surpris du lot de consolation ! Etonnant, non ?

Un casier judiciaire ? Aucun problème

Et quand c’est un parti politique qui perd une élection, ne vous tracassez pas si vous en êtes le premier secrétaire, vous avez toutes les chances d’entrer au gouvernement. Si votre casier judiciaire est un peu lourd à porter, c’est même mieux ! Etonnant, non ?

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.