Ne jamais renoncer, toujours avancer

Kroaz Du

« Reuzeudik bras eo bout gwanet ; Bout gwanet ne ket mezuz; Nemet Plega d’ar skraberien;Evel tud lent ha kabluz ! »

« Il est bien douloureux d’être opprimé; Mais d’être opprimé n’est pas honteux; Il n’y a de honte qu’à se soumettre à des brigands, Comme des lâches et des coupables ! »

Extrait du chant Les Bleus, du Barzaz Breizh

A l’heure où la famille semble se déliter sous les coups de butoirs des actuels crypto-socialistes, il est bon de nous rappeler qu’il y a 220 ans, les catholiques se faisaient martyrs sous les lames républicaines dans toute la France, et tout particulièrement en Vendée où des centaines de milliers d’innocents furent massacrés, sous l’égide de la Liberté républicaine. Des massacres des Petits Lucs aux fusillades d’Avrillé, la république passa au fil du rasoir « tout ce qui s’opposait à elle », pour reprendre la citation de Saint Just.

Cette Terreur s’est certes faite moins sanglante, moins officielle, mais continue toujours à vouloir détruire tout ce qui s’oppose à elle : Droit Naturel, Institutions traditionnelles, l’esprit régionaliste et même le bon sens populaire. C’est ainsi par exemple qu’il faut comprendre la nouvelle volonté politique de M.Valls de vouloir réduire le nombre de région : non pas de leur donner une « autonomie » améliorée, mais plutôt d’améliorer leur contrôle parisien, qui ne souffrira plus dès lors de l’éloignement ou même de l’atténuation due au nombre. En effet, il est toujours plus simple de contrôler 11 régions plutôt que 22. Et encore plus simple si toute identité géographique ou historique leur est enlevée ! Ajoutons-y la suppression de la clause générale des compétences, récemment remise au goût du jour par la réforme du 19 Décembre : cette clause, si elle élargit – avec prudence – les possibilités d’intervention des collectivités territoriales, dérange visiblement le nouveau locataire de Matignon…

Il n’est nul besoin de développer les régulières atteintes du Droit Positif contre le Droit Naturel. Mariage homosexuel en tête, tout est fait pour démolir l’institution familiale, ôtant ainsi aux jeunes générations les repères essentiels à leur épanouissement. Heureusement retardées, les réformes sur la PMA (Procréation Médicalement Assistée) et GPA (Gestation pour Autrui) risquent de revenir plus tard sur le tapis législatif…

Et les royalistes, face à tous ces enjeux, face à toutes ces vindictes républicaines contre la France éternelle, ne doivent jamais se laisser aller au désespoir : « Ne jamais renoncer, toujours avancer » ! Qu’importent les coups bas de la république, qu’importent les revers et les chutes : les royalistes seront toujours là pour défendre la France, pour se faire la voix du Pays réel face à la pourriture morale du Pays légal.

Article paru dans le dernier numéro des ASC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.