Ephéméride bretonne et royaliste du 27 Août

  • 1312 : Décès d’Arthur II, Duc de Bretagne.

Arthur II succède à son père comme duc de Bretagne le 18 novembre 1305. L’investiture du comté de Richmond est transférée par le roi Édouard Ier d’Angleterre le 15 octobre 1306 à son frère cadet Jean de Bretagne. Son règne en Bretagne est tranquille et de courte durée.

Arthur II et son frère héritent de leur père la tâche de mener à bien un projet de Croisade financé dans son testament. de 1302, pour 30.000 livres. Le nouveau duc invoque dans un premier temps pour ne pas s’exécuter, l’indisponibilité de son frère cadet Jean de Bretagne qui combat en Écosse pour le compte de leur oncle Édouard Ier d’Angleterre. Ensuite il avance l’argument de sa santé chancelante. Ce prétexte n’était sans doute pas totalement fallacieux car il meurt en 1312 âgé de seulement 50 ans.

Pendant son court règne survient cependant un évènement important. La tentative unique en Bretagne des bourgeois de Saint-Malo de se constituer, à l’exemple des villes du nord du royaume en Commune jurée au cours de l’année 1308. La révolte des habitants de la cité malouine reste sans suite et quand sur ordre du Parlement du 22 septembre 1308 l’envoyé du bailli de Cotentin intervient dans la cité il n’est plus question d’autonomie communale.

Arthur II met également définitivement un terme au long conflit initié par son grand-père avec l’église sur les prélèvements effectués par le clergé séculier lors des décès (jugement des morts ou tierçage), des repas de noces (past nuptial). En ce qui concerne les dîmes perçues par des laïques elles demeurent tolérées et un droit réduit de 8 deniers est accordés aux prêtres pour l’extrême onction dont les « pauvres » c’est-à-dire ceux dont la valeur des biens meubles est inférieure à « 30 sols » sont dispensés. L’accord sur ces points du 27 juin 1309 avec le Pape Clément V est entériné, la même année par l’assemble de Ploërmel.

Arthur II meurt le 27 août 1312 au château de L’Isle. Alors que son cœur est confié aux Carmes de Ploërmel, son corps est inhumé aux Cordeliers de Vannes, dans le beau tombeau de marbre qu’il s’était fait construire et dont le gisant est détruit lors de Révolution. Ses restes utilisés pour empierrer une route, seront de nouveau récupérés, et maintenant parfois exposés au public.

Source : Wikipedia

Arthur II de Bretagne

  • 1664 : Création par lettres patentes du Roi Louis XIV de la Compagnie Française des Indes orientales, compagnie commerciale crée par Colbert en 1664 dont l’objet était de « naviguer et négocier depuis le cap de Bonne-Espérance presque dans toutes les Indes et mers orientales », avec monopole du commerce lointain pour cinquante ans.

Sainte bretonne du jour : Sainte Mona, vierge irlandaise du VI°Siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre information