A lire : Vers un ordre social chrétien – 1882-1907

Vers un ordre social chrétien - 1882-1907

Vers un ordre social chrétien – 1882-1907

LA TOUR DU PIN (René de)

  • Nous vous conseillons la lecture de ce livre qui nous permet de revenir aux sources de notre formation sociale et corporatiste.
Si l’image de son auteur, ardent promoteur du catholicisme social, n’est pas perçue de nos jours à sa juste valeur, ce recueil permet de mieux comprendre ceux qui, depuis un demi-siècle ont entrepris de se tenir à égale distance « des dictatures de haine » et de celles « du capital sans frein ». (Parole de la Royale).
Attaché à reconstruire les libertés professionnelles, et notamment celle de l’association corporative libre, interdite depuis 1791, hostile à toutes les formes de socialisme étatiste, l’auteur inspira notamment la longue quête des encycliques sociales publiées par Rome depuis Rerum Novarum (Léon XIII 1891) et jusqu’à notre époque.
Son œuvre passionnera tous ceux, croyants ou non, qui cherchent à donner un contenu moins matérialiste à nos économies de liberté.

Une réflexion sur “A lire : Vers un ordre social chrétien – 1882-1907

  • 16 décembre 2014 à 15 h 24 min
    Permalien

    Voilà un livre que tout jeune d’AF devrait lire. Même la vieille CFTC a abandonné la « formationde base » qui comprenait la morale sociale chrétienne, issue de la doctrine sociale de l’Eglise(Rerum Novarum). Durant les 44 ans passés à la CFTC j’ai été longtemps formateur de cette doctrine. J’avais lu La Tour du Pin et aussi l’excellent livre de Xavier Vallat: « La croix, les lys et la peine des hommes ». La France a, de nos jours, le plus grand besoin de réapprendre tout ce que la Vème république a abandonné au fil des ans et même des générations, il suffit de lire Eric Zemmour pour s’en convaincre. L’AF, plus que toute autre organisation, le devoir de transmettre les valeurs corporatives ignorées de tous, y compris de l’Eglise. Il serait bon de se référer auissi à l’excellent travail de Robert Lecomte, aujourd’hui disparu, sur le corporatisme. Pour cela il faudrait retrouver des exemplaires de son magazine. Bravo pour l’excellent travail de l’URBVM. Mon âge m’empêche d’être des vôtres le 21 et je le regrette profondément. Bon courage ! et Vive le Roi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.