Un ami nous fait suivre cette lettre

Monsieur François HOLLANDE

Président de la République

Monsieur le Président,

Je suis un vieil homme qui regarde la politique avec lucidité, distance, et tolérance.

Je sais bien que ma lettre ne vous parviendra pas, mais j’éprouve le besoin d’exprimer ma peine, ma honte et ma colère.

Vous allez introniser Jean ZAY au Panthéon.

A ma connaissance il n’a pas laissé une œuvre lui permettant de prendre place auprès des ‘’Grands Hommes de la Patrie’’.

Il a été lâchement assassiné, c’est une victime comme beaucoup d’autres, cela n’en fait pas un grand homme.

Ce qui le caractérise, c’est l’injure à notre emblème nationale, ce ‘’torche-cul’’.

Votre décision est peut-être inspirée par ‘’vos’’ valeurs de la République, animée sans doute par l’idéologie de l’Internationale Socialiste.

Ce ne sont pas les valeurs de la France.

Cette injure à la Nation, va faire se retourner dans leurs tombes, les patriotes de Jemmapes, de Valmy, comme ceux de 14-18 et tous ceux qui sont morts pour la France autour du drapeau. Cette décision est de nature, une fois de plus, à diviser les Français qui vivent maintenant dans le chaos politicien et dans l’inquiétude de l’avenir pour eux-mêmes et surtout pour leurs enfants.

Je suis bien persuadé que vos talents d’homme politique expérimenté, vous permettront de revenir sur cette décision sans provoquer de débats politiciens inutiles et déplorables, en remplaçant le ‘’torchonneur’’ par un héros de la dernière guerre ou de la Résistance.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, les sentiments dévoués d’un Français, Républicain (sic) et Patriote.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.