MUNICIPALES : UNE SEMAINE APRÈS LE SCRUTIN, DES ASSESSEURS ET PRÉSIDENTS DE BUREAUX DE VOTE POSITIFS AU COVID-19

La tenue du premier tour du scrutin des élections municipales a été controversée.

Nous y sommes alors qu’y a une semaine, de nombreuses personnalités, politiques, médiatiques et scientifiques, s’étaient opposées au déroulement du scrutin et appelaient à son report en raison de la crise du coronavirus, le gouvernement avait fait le choix (on ne sait pourquoi) de maintenir le scrutin. Un jour viendra ou il faudra tirer les conséquences de telles décisions ! En effet le report du deuxième tours démontre l’amateurisme du maintient du premier avec les conséquences de santé publique que cela a engendré !

C’est le cas notamment dans les villes de Billom (Puy-de-Dôme), Montmagny et Franconville (Val d’Oise). Ces trois personnes ont choisi d’alerter leurs habitants par des messages publiés sur Facebook. Elles recommandent aux personnes qui ont fréquenté les bureaux de vote concernés de surveiller leur état de santé.

Président de bureau de vote dimanche dernier & diagnostiqué covid+ aujourd’hui, je lance un cri d’alarme : pourquoi nous a-t-on fait voter ?? Combien de présidents de bureau dans mon cas ?? Quel responsable nous a fait foncer tête baissée vers le virus ??

Ces déclarations et la temporalité de l’apparition des symptômes chez ces personnes, qui arrivent moins d’une semaine après la tenue des élections, coïncident en tout cas avec la durée d’incubation du virus, qui serait de 5 jours en moyenne selon l’Institut Pasteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.