L’URVBVM apporte son soutien aux marins d’Erquy

Après les éoliennes espagnoles, le poisson anglais.

Toute la journée du  12 mai, plus d’une vingtaine de pêcheurs ont empêché les camions  chargé de poisson anglais, de rejoindre l’usine Gallen de transformation sur le port d’Erquy.

Une action qui répond aux restrictions imposées à la flotte de pêche françaises dans les eaux de Jersey, à la suite du Brexit.

 « Ce n’est pas normal qu’ils nous réduisent notre zone de pêche qu’on les autorise à ramener leur poisson chez nous ! »

Pour complément d’information cette action fait suite au  blocage  du  port de Saint-Hélier, part une cinquantaine de bateaux français pour protester contre les nouvelles conditions de pêche imposées par le Royaume-Uni. Car, depuis le 1er janvier, un nouvel accord commercial entre Bruxelles et Londres régit l’accès aux eaux britanniques, la France reproche au Royaume-Uni d’ajouter de nouvelles modalités non prévues par l’accord.

En réponse à cette protestation, Londres avait déployé deux navires de guerre « par précaution », selon le premier ministre britannique, Boris Johnson. La France a, elle, envoyé deux patrouilleurs, « pour la sécurité de la navigation et la sauvegarde de la vie humaine en mer », a précisé une porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre information