Les bretons face à la Christianophobie

Ce Jeudi 10 Novembre 2011, répondant à l’appel de l’Institut Civitas, relayé par de nombreuses associations dont l’URBVM ou Cathobreizh, près de 1500 bretons s’étaient rassemblés Place de Bretagne à Rennes  pour manifester avec charité et fermeté leur protestation face aux atteintes récurrentes contre la Foi Chrétienne et  la banalisation des injures, calomnies et quolibets contre la Foi d’une majorité de français, trouvant son archétype dans la pièce de Roméo Castellucci.

 Venus des confins de la Bretagne, avec une remarquable mobilisation nantaise (10 bus pleins), ces bretons sont venus marcher pacifiquement dans les rues de Rennes pour montrer leur ras-le-bol face à cette caution judiciaire des critiques anti-catholiques, ce mépris patenté de la Foi chrétienne sous la fallacieuse bannière de la « liberté d’expression », fumisterie sans nom  malheureusement devenue  aujourd’hui quasi-dogmatique.

La marche commença vers 20 heures, les bus de nos amis nantais ayant été bloqués dans la circulation rennaise. Partis de la Place de Bretagne, les 1 500 bretons marchèrent en direction du TNB, opposant leurs chants aux injures, leurs sourires aux provocations gratuites des quelques agiteurs présents. Bloqués à près de 200 mètres du TNB par un impressionnant dispositif policier, les marcheurs entamèrent donc le chapelet de réparation, sur fond de vociférations de la centaine de contre-manifestants. On pourra d’ailleurs remarquer la différence de comportement des forces de l’ordre face à la centaine de   contre-manifestants (casque, tonfas et protections) , ceux-ci étant bien plus belliqueux que le millier de marcheurs chrétiens (bérêt, sans protection ni tonfas).

Cette magnifique mobilisation ne doit pas faiblir : parce que la république lui a ôté tout autre moyen d’expression (judiciaire notamment), les chrétiens doivent montrer leur réprobation  face à  ce deux poids-deux mesures, cette vindicte générale contre la Foi Chrétienne, pourtant maîtresse d’œuvre pendant plus de 1300 ans de la construction de la France.

Bretons, rendez-vous ce soir et demain à 19 heures au Square Kergus pour un chapelet de réparation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.