Historiquement Incorrect, de Jean Sévilla

Texte tiré du dernier Prospectives Royalistes de l’Ouest de Janvier, disponible également ici.

« Si la manipulation de l’Histoire a toujours existé, le phénomène a pris un tour aigu et particulier au cours des dernières décennies ». Dès la première page, l’auteur-journaliste pose les bases essentielles de son oeuvre. Dans la droite lignée de ces précédents essais, Historiquement Correct notamment, Jean Sévilla décide donc de continuer ses brillantes vindictes contre la bienpensance historique, « ce prêt à penser » nauséabond qui pourrit littéralement la société française.

Sur une sélection de dix thèmes, des mythes de la colonisation et de l’éternelle repentance au legs arabe à la civilisation occidentale en passant par l’inénarrable légende de la collaboration du Vatican lors de la Seconde Guerre Mondiale, l’auteur use des mêmes ficelles qui ont fait son succès : une plume décidée, une documentation sans failles et surtout une inébranlable foi en l’Histoire et la France.

Ce « prêt à penser historique », il le décortique méticuleusement, montrant les inepties inhérentes à ces manipulations bienpensantes : Anachronismes, Manichéisme et Esprit réducteur sont littéralement étrillés par une analyse objective et sérieuse des évènements.

Voilà la force de cet essai : l’objectivité de son auteur, l’effort constant de remettre l’Histoire à sa juste place, c’est-à-dire témoin d’un passé qui n’est ni tout blanc, ni tout noir, ni idéalisé, ni méprisé.

« Toutes les époques sont concernées [par les manipulations historiques, ndlr], mais les raisons de ces maquillages varient selon les dominantes idéologiques. Pour faire court, l’histoire est instrumentalisée, en Occident, depuis les Lumières : encyclopédistes et philosophes tressent une légende noire de l’Église, dont ils combattent le pouvoir. Au XIXe siècle, le roman national, tel que l’enseigne l’école jusqu’aux années 1950, s’inscrit dans une veine républicaine qui glorifie la Révolution et caricature l’“Ancien Régime” »

Historiquement Incorrect de Jean Sévilla, rédacteur en chef adjoint au Figaro, à mettre en toutes les mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.