Ephéméride bretonne et royaliste du 11 février

  • 1790 : Création d’un « camp volant », regroupement de toutes les forces militaires de Bretagne en une force d’intervention, destinée en principe à faire face aux troubles agraires, dont le commandement est confié au comte d’Hervilly.
  • 1794 : Décret sur les traîtres à la patrie et la répression de leurs conspirations. DÉCRET Arrestation nocturne d’Hébert* Ronsin*, Momoro* et Vincent.
  • 1858  :1°Apparition de la Sainte Vierge Marie à Sainte Bernadette Soubirous :

Avec sa sœur Marie (1846-1892), dite Toinette, et Jeanne Abadie, une amie, Bernadette se rend le long du Gave de Pau pour ramasser des os et du bois mort. Du fait de sa santé précaire, elle hésite à traverser le Gave, glacial, comme sa sœur et son amie. « Fais comme nous ! » lancent les deux filles à Bernadette. Elle est alors surprise par un bruit et un courant d’air, lève la tête vers la grotte de Massabielle : « J’aperçus une dame vêtue de blanc : elle portait une robe blanche, un voile blanc également, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied ». La dame l’invite à prier. Bernadette récite son chapelet, la dame lui fait signe d’approcher. Elle n’ose pas. La dame disparaît. Elle raconte son aventure aux deux filles, qui insistent pour savoir ce qui s’est passé. Et Toinette, qui avait promis de ne rien dire, raconte tout à sa mère. Les ennuis ne font que commencer pour Bernadette.

Saint breton du jour : Saint Ehouarn.
Ermite au XIe siècle et moine de l’abbaye de Saint-Gildas-de-Rhuys, il fut massacré par des brigands.  De « eu » qui signifie bon et de « houarn » qui signifie fer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.