Patrimoine breton en péril : le génie civil

Très bon article de Louis Bouveron pour l’ABP, assez complet et intéressant que l’on peut lire en totalité ici.

Sur les lignes déferrées, l’ensemble du patrimoine ferroviaire a été soit vendu, soit détruit. Par exemple, de nombreuses gares du Réseau Breton ont disparu tandis que d’autres sont aujourd’hui des maisons. Le dépôt de Tréguier – du réseau départemental des Côtes du Nord – a été transformé en locaux industriels. La petite gare de PIERRIC (44) sur l’ancienne ligne de Derval est une jolie maison qui a gardé son ancienne enseigne. La halte-frontière de HEMONSTOIR-SAINT-GONNERY entre Morbihan et Côtes d’Armor sert d’abri à bois, tandis qu’à BOUVRON (44) sur l’ancienne ligne de Saint-Nazaire à Châteaubriant, les usagers de la déchetterie empruntent sans le savoir avec leurs véhicules la rampe d’accès au quai haut de la halle marchandises, dont seul le soubassement a été conservé. Parmi les maisonnettes de passage à niveau, la moitié, voire les trois quart ont été détruites sur les lignes déferrées. Les autres s’arrachent, à cause de la cherté et au manque de logement en Bretagne.

Mais sur les lignes actives, la SNCF cherche aussi à vendre ce patrimoine qu’elle n’utilise plus. De nombreuses gares sont en effet fermées ou murées, si la SNCF n’y maintient pas de guichet. La gare de MAUVES-sur-Loire attend des travaux depuis des années. Celle du GRAND-FOUGERAY – LANGON (35) située sur la commune de Sainte-Anne-sur-Vilaine soit dit en passant, a été vendue et remplacée par des abribus posés sur les quais. La gare de PLOEMEL (56) a été vendue 200.000 € récemment [ Voir le site ] La halle du dépôt à voie métrique de CHATEAUBRIANT a été récemment rachetée par la collectivité et restaurée. Et le mouvement continue. Généralement, ceux qui achètent leur bien à la SNCF en prennent soin, voire le restaurent « dans son jus » : nombreux sont les gares, halles marchandises et autres édicules à devoir leur survie à la vente. Celle du POULIGUEN est même devenue un Point P.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.