Pompiers du morbihan, un exemple national

En règle générale, il apparaît dans le rapport qu’il existe de grosses lacunes dans la gestion de la présence des pompiers, notamment dans le cadre des gardes et des astreintes. Seul le Morbihan a mis en place un véritable système d’information permettant de savoir précisément les besoins en effectif et en matériel. Ce département fait figure d’exemple au niveau national et a su adapter son système de gardes et d’astreintes aux besoins réels du terrain. «Dans les autres départements, poursuit le président, le dimensionnement des effectifs, hérité de l’histoire, ne s’appuie ni sur des outils adaptés ni sur l’activité journalière». En règle générale, la chambre recommande de faire appel le plus possible au vivier de pompiers volontaires, moins onéreux que les pompiers professionnels. Par ailleurs, l’achat de matériel pourrait être mutualisé. Plusieurs casernes proches ont-elles toutes besoin des mêmes véhicules? Rien n’est moins sûr, selon la chambre des comptes, qui invite aux économies d’échelle. C’est la même chose pour certaines spécialités très pointues, comme celle des pompiers plongeurs. La Bretagne en compte 220 répartis sur sept centres alors que le nombre d’interventions est très réduit. De toute façon, selon la chambre, «les financeurs, départements en tête, ne pourront durablement supporter une progression des charges». (Source)

On pourrait évidemment s’étendre longuement sur la nécessaire mutualisation des besoins des corps professionnels : la pratique montre aisément que la pensée corporatiste et l’entraide professionnelle sont économiquement bien plus pertinentes que les solutions actuelles, où l’individualisme et l’égoïsme rythment chaque acte économique.

On pourra donc relire à propos l’étude sur le Corporatisme de l’Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.