France Censure et l’interview de Reynald Secher

Interview intéressante de Gilles William Goldnadel, avocat et essayiste dont nous ne partageons évidemment pas toutes les idées, mais qui revient sur la censure subie par l’Historien Reynald Secher sur la radio France Culture :

[…] Dans un registre assez voisin, France Culture a décidé de déprogrammer une émission déjà enregistrée et annoncée. Il s’agit de l’interview de Reynald Seycher, invité à venir présenter son récent livre consacré au génocide vendéen (« Du génocide au mémoricide » Ed. Cerf) et dont j’ai écrit la préface. Le prétexte verbal qui a été donné à cet acte de censure caractérisée serait que le principe du contradictoire n’aurait pas été assuré pour un sujet aussi délicat.

Précisons que c’est la très estimable Monique Canto-Sperber qui interviewait l’auteur et qu’elle ne me paraît pas totalement acquise à la chouannerie. Précisons encore que le principe invoqué ne m’avait pas, jusqu’à présent, frappée violemment, à France Culture comme à France Info.

J’ai écrit dans ma «  question Blanche », dans un chapitre intitulé « les bleus et les blancs », que le « mémoricide » réservé à la Vendée catholique martyrisée par les historiens contemporains ne pouvait être rangé que dans la même catégorie de l’impossible compassion à l’égard du Blanc particulièrement détestable qu’incarne le chrétien réactionnaire. Apparemment, c’est la même loi du silence qui sévit toujours de Nantes jusqu’à Séville. A fortiori quand les bourreaux sont bleus ou rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.