N’oubliez pas notre étude sur le Principe de Subsidiarité !

L’URBVM a publié il y a quelques temps une étude complète sur le Principe de Subsidiarité (téléchargeable gratuitement ici), son application politique et gouvernementale dans notre pays. A l’heure où les républicains usent et abusent de fallacieux arguments pour couvrir leur insatiable soif de centralisation jacobine, comprendre et faire comprendre méthodiquement et intelligement les bienfaits d’une réelle décentralisation, qu’elle soit politique ou sociale, est essentiel pour toute politique tournée vers le Bien Commun.

Nous vous invitons donc à lire, étudier cette étude et en parler autour de vous. Faites entendre la voix royaliste autour de vous !

Le principe de subsidiarité s’inscrit dans le cadre de la politique Naturelle (on pourra étudier conjointement les principes de l’empirisme organisateur et la doctrine sociale de l’église).

En tant que concept politique, la subsidiarité est un principe régulateur naturel, guidant le choix d’une répartition des tâches entre l’Etat et l’échelon le plus efficace et le plus proche des citoyens.

Il peut se définir comme suit : à l’égard des individus et des groupements inférieurs, toute collectivité doit se contenter d’exercer une fonction supplétive et subsidiaire, se gardant en conséquence de faire à leur place ce qu’ils sont capables de faire par eux-mêmes.

En d’autres termes, partout où les « corps intermédiaires » (régime de l’association entre individus ou entre groupes : la famille, le quartier, la ville, la province, les corps professionnels) suffisent à l’accomplissement d’une tâche déterminée, il faut les préférer à l’intervention directe de l’État.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.