Encore un cimetière chrétien profané…

Enfin non, « gravement dégradé » devrait on préciser. Oui, la nuance est empreinte de la plus odieuse hypocrisie, mais elle est réelle et ne semble choquer personne. Ainsi, sur le site de Ouest France (via Le Salon Beige), on peut lire ces propos aberrants et révoltants :

Les dégâts sont nombreux. Au point que le nombre de tombes dégradées, dimanche, au cimetière de Saint-Gervais (Vendée), varie du simple au double, en fonction des interlocuteurs. Dans ce petit cimetière, coupé en deux parties, on estime qu’entre « trente et cinquante tombes » sont concernées par ces actes de vandalisme, selon le parquet des Sables-d’Olonne.

La liste est longue : ornements cassés, pots de fleurs renversés ou dépotés, croix jetées à terre et laissées dans les allées. Les faits se seraient déroulés dimanche, en fin d’après-midi ou dans la nuit. Aucun tag ou message écrit n’a été relevé. Pas de trace d’une revendication idéologique.

« On a privilégié l’infraction de dégradation grave en réunion, mais pas la notion de profanation », nuance Olivier Dubief, substitut du procureur aux Sables-d’Olonne. En clair, une piste d’acte « de vandalisme pur ».

Non, vous ne rêvez pas, malheureusement. Toutes les tombes religieuses sont profanables…sauf les chrétiennes. Outrageant encore une fois le bon sens politique et les chrétiens, nos dirigeants républicains rabaissent encore une fois la Foi Chrétienne, oubliant que c’est cette même Foi qui a unifié et même formé la Nation Française.

D’autres églises (ici ou ) subissent quotidiennement des vandalismes, profanations et dégradations, dans la plus odieuse indifférence médiatique et politique. Or, qu’importe la religion du citoyen, tous comprennent que ces églises (et autres bâtiments) font partie intégrante du Patrimoine Français, témoins inébranlables de notre Histoire et de notre Culture. Alors, n’hésitons pas à exprimer notre désarroi ou notre colère quand des responsables politiques bafouent, avec assurance et détermination, le respect dû à ces édifices religieux.

Profanation cimetière chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.