Nantes : Désolation dans l’hôtel de la Duchesse Anne

Article intéressant à lire entièrement ici sur le pitoyable état de l’Hôtel de la Duchesse Anne…

Nantais, vous connaissez forcément cet édifice. L’un des plus beaux monuments du XXe à Nantes, le plus connu élément d’Art Déco Breton (style Seizh Breur) devant le château, l’Hôtel de la Duchesse Anne. La veille, par une très belle journée, le sinistre démarre dans les combles du garage de l’établissement, se propage par l’escalier en bois jusqu’à la charpente et ravage tout. Cent vingt pompiers interviennent pour limiter cet incendie en plein centre-ville, qui ne fait aucune victime, les clients ayant tous pu quitter leur chambre.

En 2009 un acheteur se fait connaître pour l’Hôtel qui depuis cinq ans est rongé par les intempéries. Ses deux derniers étages ne sont plus, hormis les murs. L’humidité s’infiltre, les murs et les toits

s’effondrent peu à peu. La façade de Ferdinand Ménard, construite en 1930 et classée, se détériore elle aussi. En 2011, les fenêtres des deux premiers étages sont remplacées http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=23076 Enfin en juillet 2012, la propriétaire historique s’apprête à vendre ses parts à un investisseur qui veut transformer l’hôtel en logements. L’intérieur sera entièrement curé, nettoyé, seuls les éléments historiques et les façades seront conservés. Pour l’instant, les arcades du rez-de-chaussée ont été murées… à nouveau. Avec des parpaings cette fois, les contreplaqués n’avaient pas résisté aux assauts des squatteurs.

Nous avons pu pénétrer dans l’Hôtel de la Duchesse Anne et nous vous présentons en exclusivité les photos de l’intérieur de la bâtisse. Celle-ci semble être moderne, vue de la rue. En fait, on le constate dès le porche, ou côté cour, c’est une façade moderne qui a été accolée au vieil établissement, inscrit depuis 1873 sur le registre du commerce, et qui commençait alors à accuser son âge. L’hôtel affecte un plan en angle droit autour d’une cour rectangulaire, où se trouvait à l’ouest le garage, dans l’axe d’un porche dont les piliers sont taillés en diamants pour laisser passer les charrettes et les remorques. En retour d’angle, parallèlement au fond de la cour, se trouvent un hall éclairé par une verrière et derrière des communs en briques et bois, surmontés par les bureaux.

Une réflexion sur “Nantes : Désolation dans l’hôtel de la Duchesse Anne

  • 27 juillet 2012 à 20 h 44 min
    Permalien

    Zut, je cherchais un pied à terre, style nouvel hôtel 5 étoiles, pour mes haltes régulières à Nantes !
    Quels gachis et quelle tristesse !
    Anne se retournerait dans sa tombe !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.