Quand les policiers se font rosser…

Policier rossé à Nantes

Article à lire ici sur ce tabassage d’un policier de la BAC à Nantes en début de semaine… Bien sûr, pas de réelle prise de position politicienne ni de condamnation ferme de ces actes, ou même soutien aux forces de l’ordre…

Il souffre d’une fracture de la mâchoire et d’un traumatisme crânien. Et est toujours hospitalisé. Lundi soir ce policier de la Brigade anti-criminalité (Bac) a été passé à tabac ainsi que deux autres fonctionnaires, à l’issue d’une course-poursuite dans le sud de Nantes.

Débutée à Rezé, elle s’est achevée à l’entrée du camp de gens du voyage à Bouguenais. Là, les coups pleuvent, « un véritable acharnement » selon Brigitte lamy, procureur de la République. Deux hommes sont finalement interpellés. Un père et son fils.

Ce dernier 22 ans, devait être mis en examen aujourd’hui pour tentative d’homicide involontaire. « Nous sommes passés à un cheveu du drame », indique dans nos colonnes le syndicat Alliance police.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.