10 Août 1792 : Massacre des gardes suisses

Certains assaillants avancent amicalement, et les Gardes suisses jettent quelques cartouches à la fenêtre en gage de paix. Cependant, le feu est ouvert, sans que l’on sache de quel côté le coup est parti en premier, ni s’il a été intentionnel. La Garde suisse, un régiment professionnel et discipliné (puisqu’entièrement composé de mercenaires ayant une grande tradition de service de la monarchie française) de la vieille Armée royale, a d’abord l’avantage, mais est largement dépassé en nombre par les forces adverses, soutenues par des canons. Progressant depuis la cour faisant face au Palais, les Suisses sont pris sur le flanc depuis la galerie du Louvre et se replient à l’entrée principale du Palais.

La Garde nationale des insurgés se rallie et retourne à l’attaque. Le roi avait envoyé une note (préservée à ce jour) ordonnant aux Suisses de cesser le feu et de se retirer à leur Caserne Charras de Courbevoie. Il semble que son intention était d’épargner d’ultérieures effusions de sang…

Cependant, la position de la Garde devient de plus en plus difficile à tenir, leurs munitions diminuant tandis que les pertes augmentent. La note du roi est alors exécutée et l’on ordonne aux défenseurs de se désengager. Le corps principal des Gardes suisses bat en retraite à travers le Palais et se retire à travers les jardins à l’arrière de l’édifice. À ce moment-là, ils sont dépassés en nombre, près de la fontaine centrale, morcelés en petits groupes et taillés en pièces. Les Gardes suisses restés dans le Palais sont pourchassés et tués, de même qu’un certain nombre de domestiques et courtisans ne pouvant se mêler à la foule.

Des 950 Gardes suisses présents aux Tuileries, environ 600 sont tués au combat, ou en tentant de se rendre aux attaquants, furieux à cause des coups de feu tirés sur la foule, qu’ils mettent sur le compte des Gardes. Environ 60 sont faits prisonniers à l’Hôtel de Ville et sont massacrés là-bas. D’autres meurent en prison des suites de leurs blessures, ou sont tués durant les massacres de Septembre qui s’ensuivent…

Source

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=cHO9l8YccVM[/youtube]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.