Reynald Secher s’exporte jusqu’en Estonie !

Sainte Catherine de TallinnPas une minute de répit, ses conférences se succèdent, aujourd’hui à Rennes, le mois prochain à Caen, puis à Angers. Le Grand Ouest ne lui suffit plus, ni Paris du reste, Reynald Secher se lance bientôt à la conquête de l’Est… 

Le terrain lui est favorable, dans une région de l’Europe que les promesses de la Révolution d’Octobre ont transformée en champ d’expérimentation du totalitarisme. Saignée par les épurations, les exécutions et les déportations de masse vers la Sibérie, l’Estonie leur a payé un lourd tribut. Parler des dérives extrémistes de la Révolution française trouvera donc naturellement un écho bienveillant sur ces terres baltes.

C’est à Tallinn, capitale du pays, que Reynald Secher a été invité à s’exprimer, le samedi 27 octobre prochain, dans le cadre du festival Trialogos. Le Souvenir Chouan de Bretagne, par l’intervention de l’un de ses membres, en est à l’origine. On peut lire dans la présentation de ce festival, sur sa page internet, qu’il repose sur le principe selon lequel « pour comprendre les autres, il faut connaître ses racines et reconnaître l’existence de l’incompréhensible ». Voilà qui cadre bien avec la démarche engagée par l’historien depuis quelques décennies, et que le titre de son intervention synthétise parfaitement : « Le génocide au nom de la liberté : Le déni de la réalité historique de la Vendée soulevée. »

L’événement se tiendra le samedi 27 octobre 2012, à 16h00, à Sainte-Catherine, en plein cœur de la vieille ville de Tallinn.

Lien vers l’article du Souvenir Chouan de Bretagne, via Vendéens et Chouans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.