Le chômage explose en Bretagne en septembre

Le chômage explose en Bretagne3.39% de hausse du chômage sur l’ensemble des cinq départements Bretons, en catégorie A sur le mois de septembre. Ou comment l’économie salue à sa façon le flou politique qui régit la France. La Bretagne compte désormais près de 187.700 chômeurs, six mille de plus que le mois précédent.

La plus forte hausse se constate en Ille-et-Vilaine, avec 1966 chômeurs de plus (5%), suivie de près par les Côtes d’Armor (830, 3.70%), la Loire-Atlantique (1597, 3.0%), le Finistère (1151, 3.1%) et achevée par le Morbihan (617, 2.10%).

La hausse serait due à la fin massive des contrats d’intérim et CDD d’été, mais encore, pour les départements de la Basse-Bretagne, aux licenciés de chez Doux (ceux du moins qui n’ont pas choisi le dispositif de formation et reconversion, soit environ 20% de l’effectif), et en Ille-et-Vilaine aux départs de chez PSA. Le chômage devrait continuer à augmenter dans les prochains mois, tant en Bretagne qu’en France, et devrait être tempérée dans le secteur marchand et l’industrie par les contrats temporaires dus au surcroît d’activité pour les fêtes, puis pour les soldes et les inventaires.

En France, il y a fin septembre 3.057.900 chômeurs, une hausse de 1.6% sur un mois. 13% des 46.900 nouveaux chômeurs sont Bretons. Même si le mois prochain la hausse est moindre, le pic atteint en 2009 (3.073.200) devrait être mécaniquement dépassé. A la lumière des chiffres provenant d’autres régions de France, la hausse du chômage est principalement nourrie par les départements du nord-ouest du pays, du grand Est et du centre. Avec des évolutions qui atteignent 5.4% dans le Maine-et-Loire, 5.0% dans la Sarthe, 5.2% en Haute-Saône, 6.4% en Corrèze, 2.6% dans les Ardennes ou 3% dans l’Eure.

Lire la suite du billet sur le site Breizhjournal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.