Si l’Histoire pouvait juger

François HollandeVoici l’éditorial du dernier Prospectives Royalistes de l’Ouest de Novembre 2012, à télécharger gratuitement ici.

Il est heureux, pour l’actuel gouvernement socialiste, que l’Histoire ne puisse émettre de jugements sur les actes et réformes envisagées pour faire face à la crise économique. Sinon, elle n’aurait pas de mots assez durs pour qualifier les affligeantes pitreries qui tiennent lieu de ligne de conduite politique.

Comme Romulus Augustule lors de la décadence de l’Empire Romain, ou le gouvernement de Camille Chautemps durant la Grande Dépression des années 30 en France, le gouvernement Hollande-Ayrault brille littéralement par son inefficacité quasi-patentée que l’héritage sarkozyste ne peut plus voiler : Multiplications des délocalisations et des fermetures d’usines, logique taxatrice contre-productive et dangereuse, entrée du pays en récession à la fin du troisième trimestre 2012 selon la Banque de France… L’illusion du social-populisme n’aura même pas fêté un anniversaire.

Mais l’incompétence économique n’est que la partie émergée de l’iceberg socialiste, la moindre faute du politicien Hollande : en usant d’idéologies nauséabondes et profondément antisociales, le gouvernement socialiste a catalysé le gène de la division au sein d’un pays socialement fragile, montant volontairement les français les uns contre les autres à l’heure où la solidarité, la charité et l’union devraient pourtant revenir sur le devant de la scène.

Mariage homosexuel, homoparentalité, dépénalisation du cannabis, salles de shoot ne sont que quelques exemples des multiples inepties qui pourraient bien voir le jour dans les prochains mois. De nombreux français, possédant encore un peu de bon sens, s’insurgent contre ces réformes réellement dangereuses et tentent de défendre de tout leur cœur les principes fondamentaux sur lesquels repose notre Nation.

Non, décidément, l’Histoire n’aura pas de mots assez durs pour juger le quinquennat Hollande. Mais sera-t-elle clémente envers le peuple français, celui-là même qui se laissa si facilement berner par les lanternes à peine crédibles du social-populisme ? Celui-là même qui attend, apathique et individualiste, que l’Etat Providence s’occupe de tout ?

Il est grand temps que les français se réveillent, prennent en main leur destin et posent l’indispensable première pierre d’une salutaire Restauration Nationale par le retour du Roi de France sur le trône.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.