Après l’écolo blanchisseuse d’argent, la socialiste braqueuse de bijouterie…

La socialiste braqueuse de joaillerieUne femme de 36 ans, assistante parlementaire au moment des faits du socialiste et conseiller régional d’Ile-de-France Julien Dray, a été mise en examen pour complicité dans une affaire de braquage d’une joaillerie de Lorient le 11 février dernier.

La joaillerie De Thoury-Le Bec, pourtant très bien protégée, est victime d’un braquage impressionnant : en moins de 20 minutes et lourdement armés, les malfaiteurs dérobent plusieurs centaines de milliers d’euros de bijoux et ligotent toutes les employées.

L’enquête fut confiée au SRPJ (Service régional de police judiciaire) de Rennes et aboutit la semaine dernière à l’arrestation de quatre personnes dont un homme et une femme de Lorient, ainsi qu’un couple de Sainte-Geneviève-des-Bois dans l’Essonne, fief du socialiste Julien Dray, connu pour avoir co-fondé le très controversé SOS Racisme.

Stupeur des enquêteurs : au moment des faits, la femme de 36 ans interpellée dans l’Essonne et compagne d’un des braqueurs supposés, était assistante parlementaire du député socialiste Julien Dray, qui ne s’était pas représenté aux législatives de juin dernier dans sa dixième circonscription de l’Essonne.

L’assistante socialiste a été mise en examen pour complicité de vol avec arme à feu et écrouée. Quant aux deux hommes du quartet, ils seraient également impliqués dans des affaires de stupéfiants. Des investigations sont toujours en cours sur cette affaire connexe, qui ne manquera pas de révéler quelques relations intéressantes (sauf cas de censure médiatique et/ou judiciaire, après l’affaire Florence Lamblin)…

Source et suite de l’article : Le Floc’hington Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.