Le fest-noz reconnu au patrimoine immatériel de l’humanité

Un fest-noz (mot breton signifiant « fête de nuit », pluriel festoù-noz), est une type de fête genre bal populaire réinventé dans les années 1950 dans le but de recréer les rassemblements festifs de la société paysanne qui ponctuaient les journées de travaux agricoles ou les fêtes calendaires somme les Pardons et les foires.

Si les festoù-noz avaient quasiment disparu dans les années 1930, leur renaissance peut-être attribuée à Loeiz Roparz et leur popularité a été assurée par des chanteurs de kan-ha-diskan comme les soeurs Goadec et les frères Morvan avant de ce généraliser à toutes les générations, un phénomène rare dans le cadre de la musique. L’aspect trans-générationnel des festoù-noz fait parti des facteurs positifs de la cohérence sociale de la la société bretonne avec d’autres comme des villes de tailles moyennes.
Lire la suite de l’article sur l’Agence Bretagne Presse
[youtube]http://youtu.be/CrY5P5l8t6s[/youtube]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.