Inquiétude sur les emplois rennais de ST-Ericsson

stm5-rennes-2005Le PDG de STMicroelectronics, Carlo Bozzotti, a présenté un plan stratégique qui conduira l’entreprise à se dégager de ST-Ericsson, co-entreprise faite avec Ericsson et spécialisée dans les puces pour mobiles. Les salariés sont inquiets, d’autant plus que le comité d’entreprise dans l’après-midi du 11 décembre n’a pu apporter d’éclairage sur l’avenir de leurs emplois.

ST Ericsson emploie 1100 personnes, dont 700 à Grenoble, dans le Dauphiné, 300 au Mans dans le Maine et 70 en Bretagne à Rennes, rescapées d’une implantation autrement plus importante saignée à blanc en 2003-2004 Les équipes françaises sont dédiées au développement de puces combinant modem et processeur d’application pour le marché des smartphones.

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.