« L’insoutenable légèreté de la politique économique socialiste »

Après six mois de pouvoir socialiste, la démonstration est faite de l’incroyable mélange d’amateurisme et de cynisme qui caractérise une équipe gouvernementale condamnée à vivre, en 2013, un dramatique rappel au réel. La perte du triple A accordé par l’agence Moody’s n’en est qu’un signe avant coureur.

L’amateurisme, c’est de choisir la voie de la facilité avec un choc fiscal sans précédent, pour espérer maîtriser le déficit public, sans anticiper ses effets récessifs qui condamneront le gouvernement à des “rafistolages” budgétaires sans jamais atteindre son objectif.

L’amateurisme, c’est un pacte de compétitivité qui se résume en une litanie de bonnes intentions, jamais traduites dans la réalité et un tour de “passe-passe” de 20 milliards d’euros sur l’impôt sur les sociétés, car il ne fera que redonner en  2014 ce que l’Etat aura prélevé en 2013 sur des entreprises exsangues.

L’amateurisme, c’est la création d’une banque publique d’investissement par le “ripolinage” de structures efficaces dopées durant le précédent quinquennat (FSI, le nouvel OSEO), et qui sera incapable de prêter davantage aux entreprises.

Cet amateurisme était prévisible pour tout lecteur attentif du projet socialiste. Ce qui l’était moins, c’est l’incroyable cynisme du
gouvernement quand il feint de croire que renier ses promesses de campagne sera sans conséquence.

Cynisme sur la TVA. Quelle incroyable culot de choisir une hausse de la TVA presque identique à celle que le Parlement venait d’abroger pour financer le coût du « pacte pour la compétitivité ».

Cynisme sur le traité budgétaire européen. Pas un mot du traité ratifié par la gauche n’a été changé par rapport au texte négocié par Nicolas Sarkozy. Car s’il y a bien une continuité entre la Gauche et la Droite, c’est ici qu’elle se trouve : surtout ne pas se donner les moyens de remettre l’économie française sur le bon chemin, condition sine qua nond’une résolution durable de la crise de l’euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.