Retraites : le privé encore saigné !

retraites, pigeons et projet de finances– « Mais qu’est-ce qui vous a inspiré ce montage financier machiavélique » ?
– « Le système français de retraites par répartition. »

Ainsi répondit Bernard Madoff aux agents du FBI qui l’interrogeaient suite à son interpellation.

Sommes-nous face à un Madoff d’État qui va exploser d’ici peu et qui sera la conséquence directe de l’escroquerie, non pas d’un homme, mais d’un système politico-syndical qui n’a raisonné depuis 30 ans qu’en termes de clientélisme ? On peut le penser quand on voit les chiffres qui annoncent des déficits abyssaux : 14 milliards en 2011, 18,8 milliards en 2017 et entre 20,8 et 24,9 milliards en 2020 selon qu’on prenne l’hypothèse optimiste ou pessimiste.

La réaction gouvernementale ne s’est pas faite attendre : Pierre Moscovici a annoncé une nouvelle réforme des retraites en 2013, chose amusante venant d’une gauche qui s’est opposée à toute réforme des retraites depuis 1995. Ces chiffres étaient pourtant prévisibles tant la pyramide des âges conjuguée à une croissance molle et à un chômage endémique depuis 40 ans rendaient inéluctable une refonte totale des régimes de retraite. Pourtant, c’est tout le contraire que nous avons fait, d’où la catastrophe qui nous attend.

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.