Salaire des ministres. Le « bonus local » de Lebranchu et Le Drian épinglé

Jean-Yves Le DrianFrançois Hollande a demandé à ses ministres de baisser leur salaire de 30%. Et de démissionner de tout mandat exécutif local. Mais les membres du gouvernement peuvent rester « simples » conseillers de leur commune, département ou région. Du travail en plus qui permet d' »augmenter » le total des indemnités perçues d’environ 20%, explique Le Nouvel Observateur, qui, parmi dix ministres dans ce cas, épingle deux Bretons, Marylise Lebranchu et Jean-Yves Le Drian.

Le Nouvel Obs a fait les comptes : seules trois femmes (Cécile Duflot, Dominique Bertinotti et Michèle Delaunay) parmi 39 ministres ont démissionné de toutes leurs fonctions locales, quand 25 conservaient leur siège.

Dont 13 qui perçoivent à ce titre des indemnités. Quasiment symboliques parfois, beaucoup moins dans d’autres cas, ces indemnités leur permettant de percevoir environ 2.000 euros en plus des 9.443 à 9.940 euros touchés en tant que ministre. Ce qui, selon les calculs du Nouvel Obs, revient donc à un « bonus » de 20%.

Et parmi les dix membres du gouvernement mentionnés par l’hebdomadaire, deux Bretons, qui siègent comme « simples » conseillers à la Région : Jean-Yves Le Drian, qui percevrait pour ce mandat 2.236 euros, et Marylise Lebranchu, avec 2.000 euros bruts, note Le Nouvel Obs.

Source et suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.