12 janvier 1765 : Naissance de Louis-Marie d’Andigné

Louis Marie d'AndignéOfficier de marine en 1789, il émigre en 1790 et sert dans l’armée des Prince. Puis il part en Angleterre, d’où il va en Bretagne et participe à la conférence de la Mabilais. Il rejoint ensuite l’état major de Scépeaux et est affecté à la région de Segré. Participe à de nombreux combats mais signe avec Scépeaux la rédition d’Angers en mai 1796. Il part en Angleterre d’où il revient en août 1799 pour commander en second dans l’armée de Châtillon. Il participe à la prise de Nantes. Lors de la trêve de novembre 1799, il est délégué auprès de Bonaparte qui vient de renverser le Directoire pour lui demnder de rendre le trône à Louis XVIII. Devant le refus, il revient en Anjou mais doit signer avec son
général la paix de Candé. Opposant à Bonaparte, ce dernier le fait emprisonner en décembre 1801. Il s’évade. Il sera arrété 12 fois et 12 fois il s’évadera.

Au début des années 1810, il vit médiocrement dans diverses villes allemandes. Puis rentre en France avec Louis XVIII. Confirmé dans son grade de maréchal de camp en 1814, il soulève les régions relevant de l’ancienne armée de Châtillon lors des Cent Jours. Nommé Lieutenant général, Commandeur de l’ordre de Saint Louis, il est fait Pair de France le 7 août 1815. Il refuse de prêter serment à Louis Philippe et participe médiocrement à l’affaire de la duchesse de Berry. Il fut jeté pour la 14 ème fois dans une prison d’où il sort au bout de trois mois. Il se retire dans sa propriété de Fontainebleau où il y décède en 1857. Il a laissé des mémoires sur sa vie très interressantes.

Source de l’article

Signature de Louis-Marie d'Andigné
Signature de Louis-Marie d’Andigné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.