Une simple proposition contre le chômage

A l’heure où le chômage ne cesse de grandir dans notre société, confirmant les pires prédictions de ceux qui mettent en garde depuis longtemps (et j’en suis, avec mes amis royalistes !) contre une mondialisation qui ne cherche que le profit de quelques uns et non l’intérêt de tous, il est utile de réfléchir à toutes les pistes possibles pour endiguer la montée de cette marée de licenciements et, surtout, contribuer à la création d’emplois nouveaux ou à la réactivation d’activités anciennes susceptibles de ranimer l’activité économique dans nos territoires aujourd’hui en « dormition ».

A cet égard, rappelons que l’un des grands viviers d’emplois en France peut se trouver dans un aménagement intelligent du territoire, par une sorte de ruralisation équilibrée des populations qui ne trouvent plus leur place dans les banlieues ou les centres-villes financièrement inaccessibles aux moins aisés : deux familles (quatre adultes et plus de quatre enfants, par exemple) de plus dans une petite commune de Bretagne centrale ou de Basse-Normandie, cela équivaut souvent au maintien d’une classe, voire d’une école ; cela peut permettre de maintenir ou de créer un café, une épicerie, etc. Imaginez si, au lieu de deux familles par commune sur un an, il y en avait cinq, six ou plus…

Voilà une piste à creuser, mais la république centraliste peut-elle le faire, perdue qu’elle est dans ses propres contradictions ? J’en doute ! Une monarchie fédérale des provinces et communes de France, avec un Etat central fort et des communautés démocratiques vivantes et actives, a plus de cartes dans son jeu pour mener cette politique…

Post-scriptum : cette proposition n’en est qu’une parmi beaucoup d’autres qu’il est possible de faire, et sur lesquelles il me faudra écrire plus longuement dans les mois prochains : le chômage n’est pas une fatalité, et il est urgent de prendre les moyens de le faire reculer ou, du moins, de réfléchir et de faire connaître ce qui pourrait aider à son recul dans notre pays.

Jean-Philippe Chauvin (Source de l’article : Groupe d’Action Royaliste)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.