Du pays réel au pays légal

Du pays réel au pays légalCe mois de Janvier 2013 aura été, par de nombreuses fois, représentatif de cette opposition décrite par Charles Maurras : celle du pays réel contre le pays légal, celle du peuple français contre une coterie sclérosée qui, sous couvert de « démocratie », laisse l’idéologie supplanter le Bien Commun.

Ce Dimanche 13 Janvier, près d’un million de français se sont réunis pour faire entendre leur voix, leur profonde opposition à la destruction programmée du mariage, leur inébranlable attachement au fondement même de notre Patrie, la famille. Cette voix, légitime, aura été balayé d’un revers de la main par les idéologues gouvernementaux, par cet odieux pays légal : médias et politiques n’ont eu de cesse de se répandre en calomnies, grossièretés et mensonges pour faire taire cette opposition populaire.

Chiffres truqués, insultes et injures en cascade, c’est surtout l’exécration cathophobe qui connu, pendant ces quelques jours, une véritable heure de gloire. Révélatrice de la véritable motivation de ces « égalitaristes » forcenés, cette cathophobie est aujourd’hui de plus en plus virulente, comme en témoigne les « slogans » de la manifestation du 27 Janvier.

Autre fait révélateur, ce sondage IPSOS/Le Monde, paru en cette fin de mois de Janvier : plus de 80% des sondés estiment que les politiques n’agissent qu’en fonction de leurs intérêts personnels, 72 % estiment ne pas être correctement représentés, 60% estiment que les journalistes ne font pas correctement leur travail. Rupture déjà amorcée il y a bien des années, cette fracture entre les français et leurs institutions ne se résorbera assurément pas, le mépris devant être la seule réponse des gouvernants aux gouvernés.

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.